ACCUEIL   MISSIONS DU CABINET   PLAN D'ACCÈS   CONTACT
    ÉCONOMIE




L'information économique et financière

EXCLUSIF Le recouvrement des pensions alimentaires impayées a crû de 36 % en 2018
Date : 23/07/2019
L'agence dédiée au recouvrement des impayés de pension alimentaire, créée début 2017, voit son activité monter en charge, avec plus de 37.000 dossiers ouverts depuis sa mise en place. Les montants d'allocation de soutien familial sont également repartis à la hausse.
L'allocation de rentrée scolaire sera versée le 20 août
Date : 22/07/2019
L'allocation de rentrée scolaire, qui aide les parents aux revenus modestes à payer cartables et autres fournitures, sera versée à environ 3 millions de familles.
Réforme des retraites : les gagnants et les perdants des préconisations de Delevoye
Date : 22/07/2019
Fin des régimes spéciaux et des départs anticipés pour la plupart des fonctionnaires, mais « solidarité » renforcée pour les carrières courtes et hachées… De l'aveu même du haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, le nouveau système universel qu'il préconise fera « des gagnants et des perdants ». Lesquels ?
Fraude sociale : comment la traque du travail dissimulé se perfectionne
Date : 22/07/2019
L'objectif des Urssaf est d'accroître les redressements pour travail dissimulé aux alentours de 800 millions d'euros par an en 2022. Les inspecteurs vont être plus nombreux. Ils commencent à s'équiper d'outils d'intelligence artificielle, et vont bientôt accéder à de nouvelles données sur le patrimoine et le travail détaché.
Fraude sociale : à la recherche du baromètre idéal
Date : 22/07/2019
Les caisses Urssaf mènent des contrôles aléatoires sur les entreprises. Ce qui leur permet d'estimer de façon assez fiable l'ampleur réelle du travail dissimulé. Les autres administrations sociales et fiscales procèdent différemment pour évaluer le manque à gagner dû à la fraude.
EXCLUSIF Fraude sociale : un manque à gagner réévalué entre 7 et 9 milliards d'euros
Date : 22/07/2019
Alors que le débat monte sur l'ampleur de la fraude fiscale et sociale, les Urssaf estiment entre 6,8 et 8,4 milliards d'euros le manque à gagner lié au travail dissimulé. Pour sa part, la MSA le chiffre à 518 millions d'euros. Soit un taux de fraude représentant 2 % à 3 % des cotisations.




© 2009-2019 - Les Echos Publishing - mentions légales et RGPD